On pense souvent qu’être sensible, c’est être faible. La plupart des personnes sensibles en viennent à se couper de leurs sensations, alors que celles-ci peuvent être une source intarissable d’énergie. Dans cet article, je ne parle pas vraiment des hyper-émotifs. Plutôt des personnes qui vibrent, vivent leur vie de façon plus « intense » que la moyenne. Tu te reconnais ?


enfance sensible

Les jeunes années…

« Tu es trop écorchée. »
« Mais qu’est-ce que tu fais, pourquoi tu es prostré comme ça ??? »
« Je ne te comprends pas. »
« On ne peut rien te dire. »

Les premières confrontations à ta sensibilité ont résonné pendant l’enfance et à l’adolescence. Ce trait de personnalité, parmi d’autres, t’a donné bien du tort. Déceptions amicales ou amoureuses, rejet de l’autorité, tendance à aimer le danger…

Et cette petite phrase qui revenait sans cesse : « Putain mais pourquoi je suis un OVNI ??? Comment font-ils pour être si « normaux » ? Pour vivre leur petite vie tranquille, quand moi je bouillonne de l’intérieur ? Quelque chose m’anime, je ne sais pas quoi, je ne sais pas pourquoi… Mais c’est là. »

Et tout explosait : quand tu faisais le mur pour courir sous les étoiles en pleine nuit, du rap ou du rock dans les oreilles. Quand tu dansais ou prenais tes premiers pics de vitesse en voiture. Quand tu as fait l’amour pour la première fois. Quand ton père t’engueulait. Au premier arbre que tu as escaladé, jusqu’à la cime, et dont tu es tombé. A la sensation des vagues. Les nuits sur les toits. A ton premier coup de poing dans un mur. A tous les moments où tu t’imaginais sauver tes parents, car tu ne voulais pas les perdre. Tout est si fort, si grisant, et si déroutant.

Et tu aurais pu dire…

Bonjour : je ressens tout à 1000%. J’ai ce feu en moi, qui brûle. J’ai envie de saisir la lune. Mais tant de choses m’affectent aussi. Est-ce que tu le vois ?

Tu te sentais bien seul, face à cela. Seul, mais un peu fier aussi. En fait, tu ressentais beaucoup de sentiments à la fois…

En grandissant…

Les années passent. Et plus tu grandis, plus tu apprends à maîtriser ta sensibilité. A la comprendre.

Comprendre aussi que la plupart des gens ne ressentent pas autant, et qu’ils séparent de façon majeure leur tête de leur corps.

Tu deviens alors plus sûr de toi, plus fort. Et voilà que ton intensité… devient une arme. Ta plus grande force pour avancer.

Sensible force
s'émerveiller

Parce que tu t’émerveilles face à tant de choses

On te pense souvent gentil(le). Et tu l’es ! 😊 Parfois un peu naïf…

En vérité : tu as le pouvoir de t’émerveiller. Face à la beauté, face à la nature, en écoutant une mélodie ou une personne inspirante parler, en te connectant à quelqu’un… tu as la chance de pouvoir te plonger dans l’instant.

C’est comme cette sensation de plénitude face à l’océan. Oui, je dis « l’océan » 😉…

La lumière qui m’envahit et le bruit des vagues. Mon plus beau souvenir d’enfance : le soleil couchant et rien autour, des framboises plein les mains, mes petites jambes allongées sur le sable, l’océan sur la côte des Landes….

Ou encore : le casque sur les oreilles, la musique… encore la musique. Qui te grise. C’est si bon. Et danser, danser, danser… 😊, ou courir sous la pluie.

Ça te parle ?

Nous sommes si passionnés. Et cette passion nous anime, nous fait battre le cœur. Nous donne une énergie exceptionnelle. C’est comme si chaque sensation nous rapprochait un peu de l’absolu. Certes, on peut souffrir, mais on peut ressentir tant de belles choses en contrepartie…

La beauté est alors partout : chaque jour, même dans les plus petits détails… Et on se sent si reconnaissant d’avoir la chance de ressentir tout ça.

Parce que tu sais réinventer ta vie chaque jour

Tu es un productif brut : la sensibilité implique souvent un très fort degré de créativité.

L’envie de produire, de créer, de dépasser sans cesse les limites… est ton moteur. Cela peut en effrayer beaucoup, car ils peuvent avoir peur de ne pas te suivre, de manquer d’énergie. Ils peuvent ne pas comprendre et même te reprocher d’être si dynamique.

Mais pour toi quel plaisir… de sentir le vent quand tu roules à vélo… Quand tu dévales une rivière en kayak… Quand tu fais un sprint… Quand tu rêves à mille projets et idées qui te permettraient d’aller encore plus loin, plus haut… D’ailleurs, tu penses intensément, aussi. Tu réfléchis beaucoup.

Cette énergie n’est pas propre à tout le monde. Mais toi, tu es riche d’elle. Tu peux déplacer des montagnes, te blesser et te relever sans cesse.

Ce qui est difficile à comprendre, c’est que cette sensibilité n’implique pas un rejet des choses simples. Au contraire ! Mais c’est un besoin de faire des activités stimulantes et de se sentir vibrer. Car vibrer, c’est juste trop bon… 😊

se dépasser
savourer

On peut croire que tu veux toujours plus. Mais c’est différent : c’est une soif de vivre. Ce n’est pas « plus » : c’est «en continu ». Une soif de dompter ses peurs, de profiter de chaque seconde. Il n’y a rien de « mal » à cela. Et quelque part… quand on a vu la mort de près (soi-même ou par le biais d’un proche), on sait comme les choses sont éphémères. Et crois-moi, on veut savourer chaque instant

Il n’y a pas une seule façon de savourer l’instant : ne pense pas que tu n’es pas normal. Si tu as besoin de te poser, tu te poseras. Pourquoi serait-ce un mal ?

Et pour savoir si tout va bien, il n’y a qu’une question simple à se poser : suis-je heureux à me dépasser ? Suis-je heureux lorsque je fais tant de choses ? Est-ce que j’ai le sourire et le cœur qui bat à l’idée d’aller escalader un mur de 5m de haut, de faire 600km à vélo, de faire une rando’ de 3 jours, d’apprendre le violon…

Si la réponse est OUI, alors c’est que c’est ta façon de vivre ta vie. J’adore personnellement sortir de ma zone de confort, rêver à de nouveaux projets, tester de nouvelles choses. Ce n’est pas pour avoir plus, je sais déjà que j’ai tout ce dont j’ai besoin. C’est parce que j’en ai profondément envie et que ça me fait du bien. Ça ne me stresse pas : bien au contraire.

La réalisation de soi nous fait ressentir des sentiments si agréables : la puissance, la joie, l’accomplissement… Et elle construit ta personnalité. Alors fonce !

If you feel you are passionate about something you should never shy away from following it, no matter what anyone else says. You should use any strong feelings you have as a compass that tells you what you want to be doing with your time. They are risk takers, leaders, and trailblazers.

Parce que tu n’as pas peur des difficultés

Les personnes sensibles sont rarement gênées à l’idée d’exprimer leurs sentiments. Leur besoin de vérité les incite à être honnêtes vis-à-vis de leurs émotions. Habituées depuis l’enfance à ressentir intensément, elles n’ont pas toujours pu les masquer, et ont donc moins peur de les laisser transparaître. Elles savent ce que ça fait et qu’elles ne risquent pas grand-chose, au final. Ce qui apporte une sincérité dans chacune de leur relation et échanges.

Les souffrances de l’enfance leur ont apporté généralement une forte résilience. Une force intérieure, et la capacité à affronter des situations difficiles avec beaucoup de courage. Avec le temps, tu apprends à dompter la douleur et tes peurs. Plus on souffre enfant, adolescent, plus on se blinde. Plus on devient un roc sur lequel on peut s’appuyer. Tu sais que tu peux tout surmonter, et la douleur te fait bien moins peur.

Pense à Ghandi, Mère Teresa… qui étaient de grands sensibles. Et quelles luttes ils ont accomplies !

D’ailleurs, souvent, le courage est l’une des plus belles qualités aux yeux d’une personne sensible.

Tu peux d’ailleurs tourner tes anciennes peurs ou démons à ton avantage. J’ai noirci des milliers de pages de textes un peu durs… Maintenant j’écris avec le cœur et l’envie d’être heureuse. Je me sers toujours de mon amour d’écrire, pour en faire quelque chose de plus beau.

Parce que tu peux donner sans compter

La sensibilité entraîne généralement une empathie innée et une certaine intelligence émotionnelle. Le rejet de l’injustice, l’envie d’aider son prochain…

Même blessée, une personne sensible va chercher à comprendre l’autre, faire souvent preuve de tolérance et garder le cœur le plus ouvert possible. Elle a souvent besoin de connexions profondes.

Heureusement, l’intuition lui permet généralement de s’entourer de personnes bienveillantes.

Et lorsque le « miracle » des rencontres le permet et qu’il y a une réceptivité… on peut tomber sur des personnes à qui l’on peut tout donner. On peut s’engager dans de belles causes. On donne sans compter, on aime sans se lasser.

Car aimer, c’est aussi se réinventer et se réaliser. Et il y a mille et une façons de réinventer l’amour.


Mishako


L'écriture et le plaisir de créer ne m'ont jamais quittée. Sur ce blog, je partage avec vous des inspirations créatives et des conseils glanés au fil de l'eau pour aider tous ceux qui veulent créer à prendre le temps et à se motiver !

Ces articles pourraient vous intéresser