Cette année encore,  l’attendu festival du Quai des bulles de Saint-Malo a mis la bande dessinée à l’honneur en Bretagne ! Entre conférences, concert dessiné, expositions, dédicaces et jeu de piste… retour sur cette belle édition.

41 000 visiteurs et exposants rassemblés autour du 9ème art

Pour découvrir de nouvelles œuvres, rencontrer les auteurs / illustrateurs et faire dédicacer vos trouvailles, rendez-vous sous l’allée principale du Quai des bulles. Plus de 150 stands vous attendent, avec pas moins de 600 auteurs.

Le festival propose également plusieurs stands de merchandising, si vous souhaitez acheter de beaux posters de vos bandes dessinées préférées (Blacksad, Enki Bilal, Corto Maltese et bien d’autres !). Un espace restauration et un espace jeux de société viendront également étancher votre faim et votre irrésistible de vous plonger dans des énigmes, scénarii originaux ou autre jeux de réflexion.

Je venais spécifiquement au festival pour me procurer le dernier Psycho-investigateur, et suis repartie avec une superbe dédicace de l’illustration de Benoît Dahan. Merci Benoît pour tes conseils d’ailleurs, concernant la mise en couleur numérique de tes dessins !

Des expositions et des conférences

L’an dernier, nous n’étions pas restés pour assister aux conférences ou pour voir les expositions.

Cette année, j’ai pris le temps d’admirer les dessins et l’humour des planches de Jean-Louis Pesch, dessinateur et scénariste de la série Sylvain et Sylvette après le décès de M. Cuvillier. Je ne connaissais pas cette série, mais quand j’ai reconnu les animaux du roman de Renart, de bons souvenirs sont remontés à la surface ! Surtout en voyant ce pauvre Ysengrin se fait avoir par Renart son neveu…

Et ensuite, la magnifique exposition sur Michel Plessix (un Malouin ! malheureusement décédé cette année), scénariste et dessinateur des suites Le vent dans les Saules et le Vent des les Sables. Les dessins à l’aquarelle sont à couper le souffle. Et l’expression des animaux aussi. Un petit faible pour la taupe dans son costume violet…

Un concert dessiné pour finir en beauté

Histoire de bien terminer la journée après un joyeux repas chez nos amis du Cargo Culte (à tester sans hésitation, la cuisine est délicieuse et hyper complète, et l’accueil est super que ce soit par le Chef de la maison ou par les cuistos 🙂 !), direction le Palais du Grand Large pour voir un concert dessiné…

On est assez intrigués, mais hyper curieux car il s’agit de Volo, un duo de frères talentueux qui chante de la « chanson française » 😉

…1h30 de concert à la fois beau musicalement, drôle grâce à l’animation des frères Volovitch, et magnifiquement illustré à la tablette graphique par le dessinateur Grégory Panaccione. Je pense me procurer au plus vite son album : Un océan d’amour, les dessins sont doux et poétiques. Un moment que l’on n’est pas prêt d’oublier.

Si vous hésitez à vous rendre au Quai des bulles… et bien… n’hésitez plus ! La prochaine fois, promis, je ferai plus de photos.