Une attraction irrésistible. Comme une évidence dont on a tant rêvée : l’envie d’être libre et léger comme l’air… Comment t’atteindre, liberté chérie ? Liberté d’être, liberté d’aller, liberté d’avoir ou de ne pas avoir. Ode à la liberté.

Pour toi, pour moi… qu’est-ce que la liberté ?

L’idée d’un article sur la liberté m’a toujours trottée dans la tête, mais plus fortement récemment.

Tout d’abord, elle est venue face à un contexte : quand j’ai commencé ce blog, mon idée était d’écrire librement. Sans aucune contrainte. De ne pas mettre d’étiquettes trop pré-définies sur mes textes. Car j’ai toujours été mauvaise dans le pur rationnel et le tout calculé. On m’a alors fait remarquer que ma ligne éditoriale était difficile à comprendre et que je pourrais choisir un cap plus clair.

A cet instant, j’ai compris que c’était exactement ce que je ne voulais pas : écrire du 100% prémédité, avec des textes glissés dans un petit tiroir coulissant bien limité. J’ai envie d’avoir la liberté d’écrire sans avoir à réfléchir toutes les 3 secondes à ma stratégie digitale : car l’objectif premier n’est pas d’avoir des milliers de visiteurs. L’objectif est de partager des pensées : de façon authentique, et ce sans aucun frein à la créativité. Voilà une première identité de la liberté : celle de respecter ses propres aspirations.

Autre exemple : petite, je détestais les biographies de personnes célèbres et les manuels d’histoire. À travers mes yeux naïfs et rêveurs d’enfant, le monde adulte semblait bien trop froid et ennuyeux. En grandissant, j’ai pris la liberté de découvrir les parcours de personnes que j’admirais : écrivains, leaders d’opinion… sans jamais me forcer. Je déteste devoir être dans un moule de connaissances « must-have ». Voici un autre exemple de liberté : la liberté de choisir ses propres inspirations.

Alors, on peut déjà le pressentir : la liberté prend bien des visages.

Or, il semble que chacun a -et crée- sa propre définition de la liberté. En tous cas, c’est ce qu’on lit partout. Est-ce le cas ?

Pour le savoir, j’ai posé une question simple à mes amis et proches :

Qu’est-ce qui te procure un sentiment de liberté intense ? 

Parfois, ils l’ont posée aussi, à d’autres amis. Les réponses se sont élargies à la famille, aux collègues… Voilà ce qu’ils ont répondu, souvent en me demandant « est-ce que ça te va… ?  » ce qui m’a fait sourire. Car oui, ça me va : ils ont bien sûr la liberté de répondre avec sincérité 🌞  :

Road trip

Les réponses liées à la liberté d’être ailleurs, de voyager.

« Les voyages. Après, avec analyse, ce serait les voyages avec peu de personnes que tu connais. Genre une personne maximum … Enfin : la chose qui me procure le sentiment de liberté intense ça serait de voyager à peu, et sans soucis d’argent. » – Olympe

« Sans trop réfléchir, là où je me sens vraiment libre, c’est quand je me sens loin de tout. Quand tu voyages, quand tu es loin de tes proches, loin de la routine, de tes occupations au quotidien. Ce n’est pas qu’en distance, c’est aussi psychologique. C’est dans la tête. » – Nico

« C’est difficile à dire comme ça parce que, c’est un peu mon fer de lance la liberté, mon objectif constant. Mais je crois que ce qui me procure le plus fort sentiment de liberté ça reste le « transit », pas au sens caca tout ça, quoi que, non ce sont les voyages. Pas nécessairement au sens vacances d’ailleurs. L’ultime kiff ça reste le road trip, sans réelle destination et avec du Jérémy Loops à la radio. Mais un simple trajet de boulot entre Paimpol et Saint-Malo me suffit parfois. Se laisser émouvoir tôt le matin quand pointe l’aube. Rêver, penser, prendre le temps, ça me suffit pour me sentir libre. » – Quentin

Les réponses liées à la sensation de liberté face à la nature immense, sauvage.

« Je crois que c’est vraiment quand je me retrouve avec quelqu’un que j’aime beaucoup, devant un paysage trop beau. La paix ressentie, les grands espaces, ça me fait me sentir vachement libre. Genre « wahou » c’est trop beau, je suis trop bien, je ne suis pas oppressée par l’attitude des gens qui m’entourent. » – Stéphanie

« Spontanément : la nature. Les promenades qui permettent de profiter de tout ce qui nous entoure ! De prendre le temps de vraiment regarder les choses ! En y réfléchissant, y’a plein de belles choses qui me font me sentir libre !! » – Chloé

« La première réponse qui m’est venue c’est : toute seule à cheval dans la nature. Mais je me rends compte que j’associe souvent la liberté a des moments de « pur bonheur » : où j’arrive à freezer les moments parfaits. » – Alice

« Le levé du soleil en ce moment. Le matin bien sûr ^^ ! » – Merlin

« Ce qui me procure un sentiment de liberté intense, c’est d’être en pleine nature et surtout d’être un peu en hauteur pour voir l’immensité de celle-ci. A ce moment là, le temps s’arrête. Il n’est plus question d’argent, d’administration, de politique, d’apparence, de jugement, de normes et autres contraintes. C’est juste la nature et moi. La nature m’accepte telle que je me présente et j’accepte la nature qu’elle soit douce ou sauvage. J’ai retrouvé ce sentiment de liberté en voyage aussi. Loin, très loin de mon chez moi. Quand on a plus de rythme particulier à respecter et qu’on peut aller où on veut, juste parce qu’on en a envie. La liberté c’est d’être à l’arrière d’un scooter et voir les paysages défilés. C’est se balader sans but dans une ville qu’on ne connaît pas. C’est d’avoir l’occasion de se perdre parce qu’on a le temps devant nous. Ce sont des bribes de souvenirs où j’ai pu ressentir cette liberté intense. » – Nathalie

« Dans la nature, être tout au bord de canyons immenses et sentir le vent m’envelopper. J’ai l’impression que je vais planer comme un oiseau au-dessus de ces immensités. » – Maman

« Ce à quoi je pense spontanément c’est la nature « sauvage ». Par exemple (toi qui es aussi allée en Islande) je me sens libre quand on se sent seul au milieu de nulle part… Au milieu d’un champ de lave, face à des glaciers immenses, des montagnes, etc. » – Lauren

« Un randonnée en pleine nature me fait cet effet-là. » – Brunehilde

« Être allongée sur un voilier, en mer, au soleil et entendre une jolie musique ❤. » – Manon

Liberté en voyage

Les réponses liées à la sensation d’être en accord avec soi-même, de ne pas être limité par les autres.

« Le fait d’être indépendant dans tous mes décisions, sans être influencé par une autre personne. » – Teddy

« C’est quand je suis seule, sans radio, sans télé Quand je m’habille comme j’en ai envie. Mais le plus c’est quand je suis dans un endroit inconnu où personne ne me connaît (au cours d’un voyage par exemple). » – La mère de Nico 😉

« Quand je suis à fond en train de faire quelque chose qui me plaît – coder par exemple -, sans contraintes, sans personne pour me dire comment je dois le faire et quand je dois le faire. » – Guillaume

« I would say being honest about things makes me feel very free. » – Marjorie

« Ne plus avoir de patron. » – Laurent

Les réponses liées à la liberté ressentie en faisant du sport (de glisse).

« Quand le mot liberté est apparu sous mes yeux, mes sens, mes pensées n’ont fait qu’un tour. Un seul mot, une seule vision m’est venue : le surf, cette vague sous mes pieds qui se lève au fur et à mesure que je glisse sur elle, avec elle. Cette immensité d’océan face à moi quand j’attends la vague, cette puissante vague sous mes pieds me procure ce sentiment intense de liberté. » – Émilie

« La vérité le premier truc qui m’est venu à l’esprit c’est descendre une piste de ski (alors que j’ai fait du ski 2 fois dans ma vie). Enlever ton soutif quand tu rentres le soir. Genre la liberté, c’est ce que j’ai de plus cher mon ptit ! Ma mamie elle dit toujours « Liberté chérie ! » c’est un peu mon motto. » – Sophie

« Descendre une piste de ski à pleine balle en fin de journée quand il n’y a plus personne » – Un pote de Nico

« Quand je vogue sur l’océan en kite. Ou au sommet d’une montage à contempler la vue. ça doit être l’effet de se sentir petit comme une poussière dans un endroit immense, silencieux et magnifique telle que la planète en elle-même. S’abstraire à la société qui nous réfère à la contrainte quotidienne (argent, boulot, lois, règles, jalousie…).  » – Hine

« A une époque, j’avais une passion : le skate. A chaque fois que j’étais sur ma planche, je ne pensais à rien d’autre. » – Thomas

💪 Bonus sportif :

« Faire caca. » – Tim (poète)

Liberté surf et immensité
Partager sa liberté

Les réponses liées à l’amour et au partage.

« Me poser avec mon copain dans nos transats les soirs d’été et regarder les étoiles, parler. » – Une pote de Nico

« Jouer au foot, être avec mes amis. » – Hugo

« Je vais paraître très consensuel et banal. Mais je vais dire « l’amour ». Parce que c’est simple, accessible et intense. Parce que c’est présent partout, ça peut être l’amour de tout et n’importe quoi. De se laisser dériver, l’amour de l’incertitude, de la certitude, de l’inattendu, de l’imprévisible… Je pense que dans une société très codifié et aseptisée, l’amour c’est la liberté de ne pas avoir à choisir. » – Florian

Pour ma part, je me sens libre, moi aussi, lorsque je suis en pleine nature, ou à marcher seule dans une ville que je ne connais pas. Souvent en voyage, bien loin du quotidien, ou bien en faisant du vélo en campagne. Parfois, aussi en dansant seule, le soir 😉 quand rien d’autre ne compte que la musique.

Mais cette impression de liberté est temporaire.

C’est probablement « normal ». Je ressens malgré tout la frustration de ne pas me sentir libre davantage au quotidien, justement. Libre au plus profond de moi. Souvent, je me dis que j’aimerais connaître une situation professionnelle où j’ai l’opportunité de me réaliser tout en vivant où je le souhaite sur Terre. De pouvoir changer de port très facilement. Et de ne pas avoir peur de manquer de ressources : savoir quitter le confort matériel pour oser vivre de façon plus nomade. Cela suffirait-il ?

En réalité, je pense que je pourrai expérimenter la sensation de liberté lorsque je n’aurai plus peur. Plus peur par exemple, de regretter certains choix, ou bien de passer à côté de quelque chose : par exemple en travaillant 40h+/semaine pour gagner sa croûte, alors qu’on pourrait peut-être vivre plusieurs vies à différents endroits du globe, grâce à des jobs. Avez-vous déjà ressenti cela ?

 

Notre vision de la liberté est donc relative 🌎

Comme vous l’avez vu, chacun a sa propre définition, même si des similarités existent.

Dans la série documentaire The Story of Us diffusée sur National Geographic, et narrée par la voix envoûtante de Morgan Freeman,  les habitants de plus 23 pays ont été interviewés. La question : qu’est-ce que la liberté ?

Vous serez peut-être étonné(e) par certaines réponses (mention spéciale au papi à Tokyo 🍺 ) …

Comme quoi, de « simples » questions nous prouvent que nous ne sommes tous pas si différents que ça 🙂

 

Pour finir… comment pourrait-on décrire physiquement ce sentiment de liberté ?

Ce sentiment d’être libre en étant au bon endroit, au bon moment…

Dans une vie antérieure, nous étions peut-être indiens, apaches, touaregs, et nous filions à cheval au gré du vent… et nos cœurs battaient peut-être très forts contre notre poitrine, sous le soleil ou sous la pluie. Vous savez, ce bonheur qui vous transperce physiquement : qui vous fait monter les larmes, un sourire irrésistible sur le visage, les yeux brillants, et l’envie de déplacer des montages. L’avez-vous déjà ressenti ? Cette sensation de légèreté absolue, fugace. Celle que l’on ressent quand on pédale sur les routes de campagnes à 11 ans, et quand on dort à la belle étoile pour la première fois.

Qu’existe-t-il de plus grisant que de se sentir à sa place : au bon endroit, au bon moment ? Être dans l’instant, mais sans avoir besoin d’y penser. D’y être car, rien d’autre ne compte à ce moment précis. Cette sensation que l’on éprouve quand on vient d’être embrassé(e) pour la première fois par notre « crush » du collège, et que l’on se sent pousser des ailes. Ou bien… celle qui nous fait frissonner… aux premières notes de Down by the river…

Merci à tous pour votre participation !!! 😘